PepTalk SLR : Le prix à payer

Beaucoup de gens croient que la vie est injuste. Selon les partisans de cette théorie, elle donne à certains, elle prive à d’autres. À mon humble avis, je crois que la vérité est toute autre. La vie est très juste parce qu’elle produit des résultats pour lesquels vous avez semé une graine.

Donc, peu importe ce que vous faites ou que vous ne faites pas, vous êtes, en ce moment même, en tain de payer un prix pour un résultat que vous obtiendrez dans votre vie un peu plus tard.

Il faut donc semer de bonnes graines si vous voulez recevoir des résultats qui vous rendront heureux.

En savoir plus

Ce que font les meilleurs vendeurs

background

Il n’y a pas de secret. Les meilleurs vendeurs ne sont pas les meilleurs pour rien. Ce n’est pas uniquement une question de talent ou dû au fait qu’ils sont des vendeurs-nés. C’est aussi parce qu’ils osent se mesurer, s’autoévaluer et se comparer.

La grande majorité des vendeurs sont bons, mais lorsque je leur demande: Quelle est ta moyenne de facturation? Ou encore, quel est ton taux de fermeture de vente? Ils bloquent et me répondent des « à peu près… ». La raison est simple: ils ne se mesurent pas.

Imaginez un athlète olympique qui ne se chronométrerait pas? Il ne pourrait jamais savoir à quel niveau il se situe et, ce faisant, ne serait jamais motivé à s’améliorer.

C’est exactement ce qui se passe avec les vendeurs « moyens ». Ils vendent en pensant qu’ils sont bons et qu’ils savent tout. Par contre, s’ils ne vendent pas assez, c’est parce que le concurrent coupe les prix.

Les vrais de vrais vendeurs performants calculent leur taux de closing. Ils savent combien de clients ils doivent rencontrer pour que l’un d’eux achète. Ils savent quelle est leur moyenne de vente par facture et veulent l’augmenter. Ils connaissent leur marge bénéficiaire par vente. Ils le savent parce qu’ils comptabilisent tout. Ils comptabilisent parce qu’ils n’ont pas peur de se regarder dans le miroir et de se comparer. Parce qu’ils n’ont pas peur de s’autoévaluer et se comparer, ils sont motivés à devenir meilleurs et ils le deviennent.

Pendant que les vendeurs performants travaillent et s’autoévaluent, les autres jasent de leur soirée de la veille en passant le temps et en attendant qu’un client les appelle pour, rêvent-ils, faire la grosse vente de l’année.

Jack Nicklaus a dit un jour: « Plus je travaille fort, plus je deviens chanceux ».

Vous savez quoi faire pour réussir? Travaillez fort!