CHRONIQUE SUR LA ROUTE : Perdez-vous réellement votre temps ?

Perdez-vous réellement votre temps ?

Dans mon Pep Talk ce mois-ci, je veux vous parler de foi. La foi dans le sens de conviction. Croire en ce qu’on fait et croire surtout en la résultante de nos actions et du temps et des efforts que l’on y met.

Vous savez, je m’adresse souvent à des groupes de vendeurs et de gestionnaires et parfois je rencontre des gens qui sont un peu aigris ou désabusés, parce qu’ils croient avoir perdu leur temps et mis temps et efforts sur des dossiers qui n’ont mené à rien. Dans ces cas, le gars positif en moi, mais aussi le gars d’expérience, leur dit toujours : « Selon moi, on ne perd jamais notre temps ».

À partir du moment où on pose des actions positives pour un projet, pour une idée, pour un client, pour notre couple ou peu importe, même lorsque ça ne fonctionne pas sur le coup, on a quand même semé une action positive qui va nous revenir plus tard. Moi, c’est ça ma foi.

Temps + Efforts = Résultats

Je vais vous partager une anecdote personnelle qui date de plus d’une trentaine d’années et que je n’avais encore jamais racontée publiquement.

Lorsque j’avais 20 ans, un de mes amis m’avait proposé de faire partie de la compagnie Amway, une compagnie qui faisait la vente de produits domestiques et qui fonctionnait par paliers multiples de recrutement. Ma conjointe et moi étions vraiment impliqués. On voulait réussir avec ça et on a fait tout ce qu’il fallait pour.

Malheureusement, après sept ans d’efforts, de temps et d’investissements, on n’a pas eu le succès escompté. Et, honnêtement, j’en ai été amer pendant deux-trois ans. Je disais à ma conjointe : « finalement, on a fait ça pour rien », « ça n’a rien donné, on a perdu notre temps », « avoir su, on n’aurait pas embarqué là-dedans », etc.

Mais quelques années plus tard, avec le recul, je me rends compte que le métier que je fais aujourd’hui et depuis 1992, celui de conférencier, découle à 100% de mes 7 années dans Amway où j’ai appris à lire des livres de motivation, à parler en public, à vendre des idées, à dédramatiser, à être positif, à être optimiste… Donc, dans les faits, les efforts que ma conjointe et moi avons mis-là n’ont peut-être pas porté fruits à ce moment-là, mais ça nous a permis, plus tard, de gagner des millions de dollars. On a finalement récolté le fruit de nos efforts !

On ne fait jamais rien pour rien

Je vous invite à réfléchir comme ça. Quand vous ratez votre coup parce que le projet que vous avez commencé n’a pas fonctionné comme vous le vouliez, sachez que vous n’avez pas perdu votre temps. Vous avez simplement investi dans la vie, dans un retour quelconque à un moment donné. Vous ne savez pas quand ça va vous revenir, ni de quelle façon, mais ça va vous revenir, je vous le garantis !

Donc, je vous invite à voir ça positivement la prochaine fois que vous investirez du temps et des efforts.

Vous aurez toujours un retour.

Bon succès !

Découvrez mes conférences dans la même thématique :

CHRONIQUE SUR LA ROUTE : « Ouain! »

Ouain

Ouain. Ça devrait. Peut-être. Je ne le sais pas. Vous avez déjà reçu ce genre de réponse d’un vendeur en magasin ? Quelle impression est-ce que cela vous a laissé ? Peut-être avez-vous vous-même déjà donné ce genre de réplique par manque de confiance !

Mon sujet d’aujourd’hui m’a été proposé par un client qui écoute religieusement mes PepTalk chaque mois. En passant, parmi les 40,000 personnes qui sont abonnés au PepTalk, si vous avez des idées de sujets à me proposer, ça me fera un énorme plaisir d’en parler.

Le client en question est directeur des ventes et il m’a demandé de parler du fait que, parfois certains de ses vendeurs(ses) répondent à la demande d’un client avec un « ouain ».

Vous savez le « ouain » qui démontre que l’on n’est pas certain ou qu’on ne veut pas s’engager. C’est cela, c’est ce « ouain » là.

Il y a aussi les synonymes du « ouain ». Les : Ça devrait! Je pense bien! Je ne suis pas certain! Habituellement! Etc. Le genre de réponse où la personne ne veut pas s’engager, soit parce qu’elle n’est pas certaine, ou carrément par paresse.

Honnêtement, le « ouin » et ses synonymes ne sont pas exclusifs au monde de la vente. On l’entend régulièrement dans les relations de couple, entre les enfants et les parents, les employés et les employeurs, les membres de la famille, etc. Finalement, on peut l’entendre partout.

Le “ouain”; un signe de manque de confiance

Si on part du principe qu’autant dans le monde de la vente comme dans toutes autres relations, le tout doit reposer sur de la CONFIANCE mutuelle, toutes les réponses évasives peuvent être le début d’un manque de confiance. Et si ça se produit souvent, la confiance peut se transformer en méfiance.

C’est bien simple, à chaque fois que nous sommes évasifs, nous ébranlons ou détruisons la confiance entre nous et notre interlocuteur. La confiance prend une éternité à se créer et peut se détruire en quelques secondes. Ça vaut donc la peine d’y penser la prochaine fois qu’une personne vous posera une question à laquelle vous aurez envie d’être évasif.

Et ça, JE SUIS CERTAIN que ça aura un impact sur toutes vos relations.

Bon succès et merci à mon client pour la suggestion.

Guy Bourgeois

Découvrez mes conférences ayant pour thématique : la confiance en soi

CHRONIQUE SUR LA ROUTE : Étape par étape

Le conférencier Guy Bourgeois explique que pour traverser les défis de la vie, il vaut mieux considérer notre vie comme une suite d’étapes.