CHRONIQUE SUR LA ROUTE : Êtes-vous poulet ou aigle?

Êtes-vous poulet ou aigle?

Pour une deuxième fois dans ma chronique mensuelle, je me permets de vous parler des impacts de la pandémie de la Covid-19 sur nos affaires.

Dans le dernier mois, j’ai eu l’occasion de m’entretenir avec plus de 400 personnes dans le domaine des affaires et de la vente. Pour certains d’entre eux, les affaires vont très bien et les ventes sont au rendez-vous, voire même meilleures qu’estimées. Pour d’autres, c’est l’hécatombe totale. Bref, il y a plusieurs défis qui se dressent devant plusieurs équipes de vente.

Comme dans tout défi, l’attitude que l’on adopte face à ceux-ci fait souvent la différence entre le succès et l’échec.

À ce propos ; l’an dernier, j’ai eu l’occasion de présenter la conférence de clôture du congrès d’une entreprise québécoise qui a des vendeurs à travers le Canada. Ils étaient une soixantaine de personnes.

Après ma conférence d’une heure, ce fût la remise des prix pour les trois meilleurs vendeurs de l’année 2019. C’est quelqu’un de l’Ontario qui a remporté la première place.

Après la cérémonie, je suis allé le féliciter. « Congratulations! », lui dis-je.

Et avec mon anglais approximatif, je lui ai dit: « How did you become the best? » Sans aucune hésitation, il me répond textuellement : « I don’t stay with the chickens, I fly with the eagles ». Et vlan!!!!!

Il m’expliqua alors que les poulets font parti de la famille des oiseaux, ils ont des ailes, mais ils ne peuvent pas voler. Résultat : Ils se font manger. Si les poulets volaient, il n’y en aurait pas chez St-Hubert.

Comme vous le constatez, c’est un gars déterminé. Peu importe son analogie, c’est son attitude qui me plaît. Une attitude de combattant. Pas une attitude de : « je ne le sais pas! », « On va voir ce qui va se passer! », « Qu’est-ce qui va arriver avec ma paie? », « Les clients ne voudront plus nous voir! », etc.

Le « combattant » se dit plutôt: « Je vais faire de quoi pour m’en sortir! », « Je vais m’adapter à la situation! », « Je vais demander à mes clients ce que je peux faire pour eux et je vais le faire! », « Je vais inventer de nouvelles façons de faire! », « Peu importe, je vais trouver des solutions et devenir plus fort! ».

Je n’ai jamais revu le gars de l’Ontario, mais je crois fermement qu’en pensant comme lui, vous ne vous ferez pas manger par vos concurrents ou par le marché. Vous apprendrez à voler avec un vent de face et vous pourrez monter encore plus haut.

Peu importe ce qui se passe en ce moment, faites que votre attitude soit plus proche de celle de l’aigle que celle du poulet.

Sky is the limit!