Cinq conseils pour travailleur autonome

Conférencier, formateur en vente et leadership - Guy Bourgeois

Vous voulez embrasser la carrière de travailleur autonome ou vous l’êtes déjà? Voici quelques conseils qui valent de l’Or.

1- Choisissez un domaine où vos talents seront mis à profit.

Nombreux sont les TA qui ont choisi un domaine d’activité parce que c’est « payant ». Je vous mets en garde contre cette tentation toute naturelle. Tant mieux si c’est payant, mais assurez-vous d’abord d’évoluer dans un domaine qui vous passionne et avec lequel vous avez des affinités.

Vous passerez tellement d’heures à bâtir votre entreprise qu’il est primordial d’aimer ce que vous faites, sinon vous allez vous décourager.

2- Assurez-vous d’avoir un coussin financier pour vous permettre de tenir le coup au moins un an ou l’équivalent.

Il n’y a pas deux situations pareilles. Certains TA vont mettre cinq ans (parfois plus) avant de vivre décemment de leur entreprise, alors que d’autres vont avoir un succès immédiat. Peu importe. Dans toute votre carrière viendra un moment où vous aurez des difficultés financières. Si vous n’avez pas la possibilité de vous financer un revenu pendant que la tempête sévit, vous allez chavirer par dessus bord.

Ayez toujours un coussin financier d’au moins un an pour pallier aux coups durs. 

3- Faites que votre offre de service soit différente de tous vos concurrents.

Peu importe le domaine dans lequel vous évoluez, vous ne serez pas seul. Vous aurez plusieurs concurrents. Assurez-vous d’avoir une offre de service différente de ceux-ci. Vendez plus cher ou moins cher qu’eux. Offrez-en plus ou moins qu’eux, mais il faut que vous ayez votre « couleur » et votre « style » à vous.

Si vous êtes identique à vos concurrents, on va vous perdre dans la masse.

4- Ayez toujours à l’esprit votre développement des affaires, l’augmentation de vos ventes.

Un grand nombre de TA ont horreur de vendre et de se vendre. Ils le font souvent en début de carrière, mais dès que les affaires commencent à marcher, ils ont tendance à déléguer la vente et le développement des affaires et à être obnubilés par la gestion et l’organisation. Ils attrapent la maladie de la « structurite ».

Attention de ne pas tomber dans ce panneau. Lorsqu’on est TA, la fonction « vente » est prioritaire et le sera toujours. Gardez toujours les yeux sur votre chiffre d’affaires et prenez-en soin.

5- Assurez-vous d’avoir toujours au moins cinq sources de revenus différentes pour assurer votre stabilité financière.

Un autre conseil hyper-important est celui de s’assurer de toujours avoir au moins cinq sources de revenus différentes au sein de votre entreprise. En affaires, il y a des saisons, des cycles, des modes, des récessions, des boom, des hauts et des bas.  Pour durer dans le temps et traverser toutes ces étapes, vous feriez mieux de penser à vous diversifier, tout en demeurant dans votre sphère d’activité.

Par exemple: Le petit restaurant du coin aurait tout avantage à : 1- Offrir des déjeuners 2- Des spéciaux du midi 3- Un service de livraison 4- Un service de traiteur auprès des entreprises et particuliers 5- Et avoir une ou deux salles qu’il peut louer à des groupes pour des réunions.

Ou encore: Le Maître électricien devrait développer de la clientèle: 1- Construction neuve 2- Rénovation de maisons 3- Faire l’entretien de blocs appartements 4- Offrir des contrats de service préventifs auprès des entreprises et industries 5- Devenir partenaire d’un projet de condos.

Votre diversification d’offres de service dans votre domaine d’activité est l’une de vos meilleures garanties de succès.

Académie du Travailleur Autonome

La carrière de Travailleur Autonome est l’une des plus belles au monde. Ça fait 37 ans que je la pratique et jamais je ne changerais.

Vous voulez apprendre 195 autres conseils pour vous aider à réussir comme travailleur autonome? Inscrivez-vous à l’Académie du Travailleur Autonome

http://guybourgeois.com/magasin/formations/academie-travailleur-autonome/

Source de l’image

Les commentaires sont fermés.