Le PepTalk : Donner l’exemple

Dans ce PepTalk, Guy Bourgeois, conférencier, formateur et motivateur, explique pourquoi il est important de donner l’exemple.

Quelqu’un me disait, récemment, que lorsqu’elle regardait mes PepTalk sur la route, elle avait l’impression que je m’adressais à elle. Et c’est un peu ça que je veux qui en ressorte aussi. Je m’adresse à vous, sans être moralisateur, en vous partageant simplement le fruit de mes réflexions. Aujourd’hui, je veux vous parler de « donner l’exemple ».

En savoir plus

Le PepTalk : Qu’est-ce qui nous rend le plus heureux ?

Dans ce PepTalk, Guy Bourgeois, conférencier, formateur et motivateur, vous parle de bonheur et de ce qui nous rend heureux.

Bonjour ! J’espère que vous allez bien en ce début de printemps. Aujourd’hui, je veux vous parler de relations interpersonnelles, mais de manière un peu différente. Vous en avez peut-être entendu parler dans les médias ou sur les réseaux sociaux, mais en mars, avait lieu la Journée internationale du bonheur.

En savoir plus

Le PepTalk : La vie est comme une boîte de chocolats

Dans ce PepTalk, je vous parle de la vie, de nos choix et des imprévus que l’on rencontre.

Bonjour ! La semaine dernière, j’ai eu l’occasion de faire un petit voyage éclair dans l’état de la Géorgie aux États-Unis, plus précisément dans la ville de Savannah. C’est une ville qui a une histoire importante, surtout à cause de la guerre de Sécession, les sudistes contre les nordistes, pour l’abolition de l’esclavage, à la fin des années 1800.

J’ai aussi visité LE parc où été tourné le fameux film Forrest Gump, qui est un de mes films favoris. Si vous l’avez vu vous aussi, vous vous souvenez sûrement qu’au début et à la fin du film, Forrest Gump est assis sur un banc de parc, une plume virevoltant autour de lui. Il raconte à une dame assise à côté de lui : « Ma mère disait toujours, la vie est comme une boîte de chocolats, on ne sait jamais sur lequel on va tomber. »

En savoir plus

Le PepTalk : Les 4 critères d’un service à la clientèle hors pair

Dans ce nouveau PepTalk, j’aimerais vous parler d’un sujet dont je parle souvent dans mes conférences ou mes formations mais que j’aborde rarement dans mon PepTalk mensuel, parce que ça ne touche pas tout le monde : le service à la clientèle.

Et pourquoi j’ai décidé d’en parler ?

Parce que même si ce n’est pas tout le monde qui touche au service à la clientèle au niveau de leur fonctions, en tant que client ou consommateur, nous sommes tous touchés.

De nos jours, le service à la clientèle de qualité se fait plutôt rare.

Même que depuis quelques années, le service à la clientèle est moins bon; longue attente, manque de compétences, indifférence n’en sont que quelques raisons. Et souvent, ces mauvaises expériences en service à la clientèle nourrissent nos discussions avec nos collègues, amis, parents ou voisins.

Donc, je m’adresse à ceux qui sont responsables du service à la clientèle dans leur organisation.

C’est vrai qu’il peut manquer de monde, c’est vrai qu’il peut y avoir des délais, etc. Ça, ça se comprend. Mais il y a d’autres critères que les entreprises se doivent d’observer pour donner un excellent service à la clientèle.

Les quatre critères que je veux vous partager aujourd’hui me proviennent de monsieur Pelletier en Abitibi, propriétaire d’une entreprise qui, lui, avait entendu ces quatre critères dans une conférence. Donc, ce n’est pas directement de moi, mais je les endosse totalement.

  1. Aujourd’hui, le service à la clientèle doit être DIFFÉRENT. C’est-à-dire que votre organisation ou votre entreprise doit être différente des autres entreprises du même secteur dans lequel vous opérez. De quelle manière ? Peu importe, mais vous devez vous différencier et vous démarquer.
  2. Le service doit être RAPIDE. Rapide au niveau de l’accueil du client, rapide dans nos retours de courriel, etc.
  3. Le service doit être FLUIDE. La situation doit être simplifiée pour le client. C’est-à-dire qu’il faut éviter qu’il ait à parler à un trop grand nombre d’employés ou qu’il ait à attendre dix minutes en ligne pour parler à la bonne personne.
  4. Le service à la clientèle doit être GRATIFIANT. Vous savez, les clients maintenant ont tellement de choix d’endroits pour acheter, que chaque entreprise se doit d’être reconnaissante envers les clients qui font affaire avec elle. Alors, soit par un courriel, soit par un message, soit par un mot, soit par un sondage, remerciez les clients de faire affaire avec vous. Ils ne sont pas obligés de faire affaire avec nous.

Alors, ces 4 critères-là sont évidemment essentiels et si vous les intégrez dans votre pratique, vous allez assurément gagner de nouveaux adeptes de votre entreprise.

Pour aller plus loin, je vous invite à découvrir les cinq critères des entreprises qui sont championnes du service à la clientèle.

Sur ce, bon succès !

Le PepTalk : La loi du vide

J’espère que vous allez bien en ce début d’année. Dans ce tout premier PepTalk de 2024, je veux vous parler de la loi du vide.

Il n’y a rien de mystique dans ça. Vous le savez, la nature a horreur du vide. Si vous creusez un trou quelque part sur votre terrain, il va se remplir d’eau rapidement. Ou si vous défrichez une partie d’un espace de terrain ou ailleurs, la nature va le remplir par des mauvaises herbes ou autre.

En savoir plus

Le PepTalk : Il est où le bonheur ?

Dans ce nouveau PepTalk, je veux vous parler de bonheur.

Vous connaissez probablement la chanson « Il est où le bonheur, il est où ? » de Christophe Maé. Peut-être même que vous l’avez déjà fredonnée!

Je vous parle de ça parce que le mois de novembre, c’est le mois de la grisaille, c’est le mois de la pluie et il fait noir tôt. C’est un mois que l’on décrit bien souvent comme un mois de déprime.

On va souvent associer le bonheur à tout ce qui est ludique.

On va retrouver le bonheur dans les vacances, dans les repas en famille ou avec des amis, dans la lecture d’un bon livre, dans une marche en forêt, etc. C’est vrai que l’on retrouve du bonheur dans ces moments-là. En savoir plus

Le PepTalk : Quelle est la mentalité de votre groupe ?

Dans ce nouveau PepTalk, je veux vous parler de culture d’entreprise, de mentalité d’entreprise qui honnêtement pourrait tout autant s’appliquer aux individus, même aux familles, même à des régions.

Qu’est-ce que je veux dire par culture ? Et pourquoi je vous parle de ça ?

Évidemment parce que beaucoup de clients me demandent, lorsque leurs organisations sont en période de changement ou de modification ou de fusion, de venir leur parler de collaboration, de mentalité, d’être capable de s’adapter à de nouvelles choses…

En savoir plus

Le PepTalk : Aimer son travail, une question d’état d’esprit

Dans ce nouveau PepTalk, je veux vous parler du rôle que joue notre état d’esprit dans le fait d’aimer notre travail ou non.

Petite tranche de vie.

Au cours des dernières semaines, ma conjointe et moi sommes allés aider l’une de nos filles à refaire son terrassement de la cour arrière. Nous y avons passé deux-trois fins de semaine à charger de la gravelle, poser des pierres à patio, de la tourbe, etc.

Pourquoi je vous partage ça ? En réalité, là où je veux en venir, c’est qu’aimer son travail ou ne pas l’aimer n’est pas en lien avec le type de travail que l’on fait.

En savoir plus

Le PepTalk : Trois clés pour une équipe gagnante

C’est en direct de Barcelone, au stade du FC Barcelona, que je vous présente mon PepTalk du mois. Dans ce PepTalk, je veux vous parler d’équipe; d’esprit d’équipe, mais surtout vous démontrer pourquoi on est meilleur en équipe.

Selon moi, il existe trois clés pour avoir une équipe gagnante.

En savoir plus

Le PepTalk : Le piège de vouloir en faire le moins possible

C’est en direct de Barcelone, devant la Sagrada Familia, que je vous présente mon PepTalk du mois. Dans ce PepTalk, je vous mets en garde contre le piège de vouloir en faire le moins possible.

Je profite de cette œuvre qu’est la Sagrada Familia, encore inachevée mais dont la construction continue depuis plus d’une centaine d’années, pour vous parler d’excellence.

En réalité, il y a quelques semaines, lors d’une pause à la salle de bain, j’ai été témoin d’une discussion entre deux employés qui disaient être tannés de leur job et qu’ils voulaient en faire le moins possible.

En savoir plus