30 ans déjà!

Pour mon tout premier PepTalk de l’année, je vous propose une édition spéciale. Pourquoi? Parce que 2022 marque le 30e anniversaire de Formax Formation Motivation Inc. 30 ans déjà!

Eh oui, c’est en 1992 que j’ai commencé à faire de la formation professionnelle, c’est-à-dire que j’ai commencé à gagner ma vie à faire ça.

Vous savez, on n’arrive pas à en décider de faire des conférences sans qu’il y n’y ait des antécédents qui nous amènent à ça.

Donc pour ce 30e anniversaire, je vous offre un petit retour en arrière dans le but, peut-être, d’inspirer des gens à se dépasser, à aller plus loin et à réaliser leur rêve.

Natif de la région de Saint-Hyacinthe, une ville simple et chaleureuse, je suis l’aîné d’une famille de trois enfants. Mon père était laitier et ma mère était à la maison. J’ai passé toute mon enfance, de 9 ans à 16 ans, à livrer le lait avec mon père. Tous les jours, de 5h à 8h, juste avant l’école, je faisais la route du lait avec lui. Et je le faisais volontairement, sans obligation. Et ça se poursuivait tous les étés.

Ça m’a évidemment appris à avoir de l’entregent, à travailler avec le public, à être en affaires, à compter, à voir des chiffres, à vendre des choses.

Ça a forgé mon avenir, assurément.

Le hasard a fait qu’à la fin de mon adolescence, vers 16-17 ans, j’ai appris à jouer de la guitare, et avec un groupe d’amis, nous avons démarré un groupe de musique. Les quatre autres musiciens du groupe ne voulant pas parler en avant, c’est moi qui s’est retrouvé à faire le maître de cérémonie des événements où on jouait. Cette expérience m’a amené à parler en public pour la première fois, une expérience que j’ai aimée.

Plus tard, j’ai commencé à lire des livres de motivation et j’ai appris que dans la vie, tout n’est pas prévu d’avance, qu’on peut la forger, qu’on peut l’améliorer. On peut faire des erreurs et se relever après. Ces lectures m’ont amené à voir les choses différemment, à voir plus grand. J’ai donc commencé à grossir mes routes de lait, à avoir plus de chiffre d’affaires, à développer d’autres territoires.

En parallèle, l’un de mes clients qui avait un dépanneur à Saint-Hyacinthe m’a offert l’opportunité Amway, une organisation à paliers multiples où l’on devait recruter des gens. J’ai eu beaucoup de plaisir à faire ça avec ma conjointe. C’était une affaire de couple et nous rencontions d’autres couples. Il fallait leur vendre l’idée de s’approvisionner de cette entreprise-là et de recruter des gens. À un moment, j’ai eu à parler devant un groupe de gens et l’équipe d’Amway a décelé en moi ma capacité de parler en public et de faire rire les gens.

Du jour au lendemain, je me suis donc retrouvé à être le maître de cérémonie lors de grandes réunions de 400-500 personnes à des milliers de personnes. J’animais les ralliements, je faisais faire la vague au public, je présentais les conférenciers et ça me faisait vibrer. J’avais l’adrénaline dans le plafond.

Et, le lendemain, je retournais faire ma route de lait.

C’est là, dans les années 80, que j’ai pris la décision qu’un jour je ferais des conférences.

Influencé aussi par Jean-Marc Chaput, dont j’ai vu plusieurs spectacles, écouté les cassettes et lu les livres, je m’étais dit : « Un jour, je vais faire comme lui ».

À 30 ans, je fonde Qualigel, une compagnie de distribution alimentaire, avec cinq associés. Cette expérience m’a permis d’en apprendre un peu plus sur le monde des affaires, sur la distribution, les gros chiffres d’affaires, la gestion des employés, etc

Et c’est en 1992, il y a 30 ans, que je me suis lancé dans les conférences, la formation et la motivation. Là est né Formax Formation Motivation Inc.

Je proposais dès lors une série de conférences. Avec mon tout premier dépliant de conférencier, je prenais le téléphone, j’appelais les entreprises et je me vendais.

Je me rappelle la toute première compagnie qui m’a engagé : Nutrite, une compagnie d’engrais chimique. Le 16 juin 1992, j’ai fait la route de Saint-Hyacinthe à Québec avec un mal de ventre pour aller tenir ma toute première conférence au Château Frontenac. Eux, ils ne le savaient pas qu’il s’agissait de ma première. À la fin de ma prestation, le dirigeant s’est levé et a remercié les 70-75 représentants qui étaient là, m’a remercié aussi, m’a félicité et m’a dit : « Monsieur Bourgeois, on ne vous connaissait pas, mais c’est bien intéressant. Au mois d’octobre, on va avoir une autre rencontre avec une autre division de l’entreprise à Trois-Rivières, telle date. Êtes-vous libre? On vous engage. »

Donc, à ma première conférence, j’en bookais une deuxième.

Ça a été le signal que c’était mon X, c’était ma voie.

Ça a donc continué à avancer, les dépliants ont évolué. Des documents de formation ont été créés.

Au cours des années, le logo de Formax et les couleurs ont changé à quelques reprises. Je remercie d’ailleurs mon fils, Jean-Michel, qui a toujours été impliqué indirectement dans l’entreprise soit par la création de logos, de visuels, d’animations ou pour des sessions de photos.

J’aimerais également remercier tous les clients qui m’ont fait confiance avec le temps.

Vous savez, lorsqu’un individu t’engage pour aller parler à son groupe pour une première fois, il met toujours sa tête sur le billot. Il peut penser ou avoir le feeling que tu seras bon, mais tant qu’il ne t’a pas entendu, il ne peut en être sûr.

Merci donc à tous les clients qui ont fait preuve de confiance. Je suis d’ailleurs choyé d’avoir une grande portion de ma clientèle qui est récurrente. Pour certains clients, j’ai fait plus de 150 prestations à travers les années. Alors, merci à tous de m’avoir aidé à vivre de ma passion!

J’imagine que je vous ai aidé aussi et c’est gratifiant pour moi. J’ai beaucoup de fierté par rapport à ça.

Dans toutes les étapes de notre vie, on croise des gens, on en côtoie, certains nous influencent positivement, d’autres un peu moins.

Je veux donc nommer et remercier quelques personnes qui m’ont influencé positivement :

  • Mes parents
  • Gaston Nadeau, président de la laiterie Mont-Saint-Hilaire
  • Guy Duhaime, planificateur financier
  • Jean Fontaine, président-fondateur de JEFO
  • Marc Fisher, auteur
  • Isabelle Huot, docteure en nutrition, conférencière chez Formax et collaboratrice sur plusieurs projets
  • Bob Hartley, coach de hockey, conférencier chez Formax et co-auteur avec moi du livre « Bâtir une équipe gagnante »

Sans oublier tous les conférenciers chez Formax qui nous ont fait confiance et qui nous font encore confiance et nous permettent de grandir.

Quand je dis « nous », je parle de mon équipe. J’ai le privilège de travailler avec mes filles, Ariane et Marilyn. C’est vraiment le fun de pouvoir travailler avec des membres de sa famille qu’on aide à faire avancer et qui nous aident à avancer par leur dynamisme et leur enthousiasme, par leur travail et par leur acharnement.

Évidemment, je dois remercier ma partenaire depuis toujours, ma conjointe Myriam Lapointe, qui a été de tous les combats, de tous les bonheurs, de toutes les fiertés, autant en voyage, en rénovation de maison, au travail, dans la maladie, dans les défis. Elle a toujours été là. La plupart du temps à côté de moi, souvent en avant de moi pour avoir des idées, parfois en arrière de moi pour me pousser dans le derrière. Même que je dirais que les grandes idées d’entreprise proviennent d’elle.

Tout ça a mené, 30 ans plus tard, à un gars qui est serein, motivé et passionné.

Je m’adresse à tous ceux qui veulent faire de quoi de leur vie.

Tout est possible. Peu importe le domaine dans lequel vous œuvrez. Peu importe ce que vous faites.

Il s’agit de vouloir, d’aller chercher les compétences, de travailler fort, de ne jamais abandonner et de toujours être passionné.

Il s’en est passé des étapes en 30 ans. Des bons coups et des moins bons coups. Il y a eu des hauts et des bas, mais nous avons toujours été au rendez-vous, motivés et prêts à travailler fort.

Je vous souhaite tout le meilleur, beaucoup de succès et beaucoup de sérénité.

Bonne année 2022 !

Guy Bourgeois

Les commentaires sont fermés.