CHRONIQUE SUR LA ROUTE : Passer de l’inquiétude à l’espoir!

CHRONIQUE SUR LA ROUTE : Passer de l’inquiétude à l’espoir

Je suis persuadé que vous allez de mieux en mieux et que les choses s’améliorent pour vous. Ce mois-ci, dans mon Pep Talk, je vous propose un petit jeu. Rien de compliqué, c’est très simple. Depuis plusieurs semaines, il y a un discours récurrent que l’on entend chaque jour. « Ça m’inquiète », « Je suis inquiet(e), « C’est inquiétant … telle chose ».  Nous vivons une époque inédite et il est normal de ressentir de l’inquiétude.

Voici mon petit jeu.

À l’avenir, je vous suggère de remplacer le mot « inquiétude » par le mot « espoir ». C’est très simple. C’est juste une nouvelle habitude à prendre. Par exemple : Au lieu de dire « Je suis inquiet que mon enfant qui retourne à l’école soit contaminé », devient : « J’ai bon espoir que le retour à l’école de mon enfant va bien se passer ». Ou encore : « Je suis inquiet pour mon emploi » , devient : « J’ai bon espoir que les choses vont bien aller pour mon emploi ». Autre exemple : « Je suis inquiet que mes clients ne reviennent plus acheter dans mon commerce », devient : « J’ai bon espoir que les clients reviennent acheter dans mon commerce ».

C’est juste une nouvelle habitude à prendre. La magie dans ça, c’est que lorsqu’on utilise le mot « espoir » au lieu « d’inquiétude », notre état d’esprit change. Au lieu d’être déprimé, on vit d’espoir. Au lieu de ne penser qu’au pire, on a tendance à s’attendre au mieux.

Je vous invite à prendre cette nouvelle habitude et à la partager avec vos proches. J’ai bon espoir que ce sera bénéfique pour le moral de tout le monde.

Bonne santé!

Guy Bourgeois

Les commentaires sont fermés.