CHRONIQUE SUR LA ROUTE : La magie de la foi

Je suis certain que vous aimez la magie. Voir apparaître ou disparaître quelque chose, deviner la carte que l’on avait choisie ou l’observer se déplacer et flotter dans les airs, a toujours quelque chose d’impressionnant. Aimer la magie c’est une chose, mais croire en la magie s’en est une autre.

C’est l’fun à voir mais on sait bien que c’est arrangé, truqué et que ce n’est pas vrai. En fin de compte, c’est juste un truc qu’on ne comprend pas.

Évidemment, je ne suis pas un magicien mais je suis témoin de « magie » régulièrement dans ma vie. Quand quelque chose d’improbable ou carrément impossible se produit, certains vont appeler ça le hasard ou un concours de circonstances. Mais est-ce vraiment de la chance ou un concours de circonstances?

Faut bien que ce soit ça parce qu’on sait bien que la véritable magie ça n’existe pas. Pourtant!

Je vous raconte :

En début 2019, ou plutôt fin 2018, je me suis fixé un objectif de vente pour l’année en cour très très ambitieux. Ce chiffre était 20% plus élevé que l’année précédente. En 27 ans, j’ai toujours eu un chiffre d’affaire en croissance, ou presque, mais jamais une croissance de 20% d’une année à l’autre.

J’avais souvent entendu le conférencier Joe Dispenza et même Deepak Chopra (les deux conférenciers que j’écoute le plus) dire qu’il suffisait d’y croire pour que la magie se produise.

J’ai donc testé la « patente ».

Les premiers mois de l’année passent et mes ventes vont bien, mais loin du 20% souhaité. Je suis à +4%. Je continue d’orienter mon esprit vers le positif. Tout est possible, me disais-je intérieurement. Les Blues de St-Louis étaient bien en dernière position en janvier 2019 et ils ont gagné la coupe Stanley en juin sous le regard ahuris des chroniqueurs sportifs.

Septembre, tout va bien, mais toujours à +4%. Octobre +5%. Novembre commence. Normalement, les doutes auraient dû commencer à m’envahir mais, sans comprendre pourquoi, ce n’est pas le cas. Je travaille comme d’habitude, sans douter. Je me sens porté comme sur un genre de vague. C’est difficile à décrire, mais c’est comme si je vivais ma vie en flottant sur un nuage. Je me redisais régulièrement la phrase « Go with the flow » et je continuais à travailler. Novembre se termine à + 7%. Iiiiich! On a beau être positif mais augmenter le chiffre de vente de 13% en un mois alors qu’il a grimpé de 7% en 11 mois, ce n’est pas évident.

Je garde le cap mental. Go with the flow! En plus, je me fais opérer à une corde vocale le 10 décembre. Je ne dois pas parler pendant une semaine ce qui ralentit mes efforts de vente de la fin de l’année. Je pars donc en vacances pour ne pas forcer ma voix.

Nous sommes à deux semaines de la fin de l’année. C’est comme si je perdais 4 à 1 en fin de troisième période.

Et là, en vacances, des courriels surprenant se mettent à entrer dans mon cell. Des demandes de conférences inattendues, que je n’avais jamais eues en 27 ans de carrière. Je ne peux pas tout vous expliquer, mais je vous assure que le 29 décembre 2019, j’ai atteint le chiffre de vente que je m’étais fixé en début d’année. Le chiffre pile pile à 20% de plus que l’année précédente. Yessssss! Le Go with the flow a fonctionné. La MAGIE A OPÉRÉ!

Vous tentez le coup en 2020?

Les commentaires sont fermés.